GRAND DÉBAT NATIONAL

January 25, 2019

 

 

 

Beaucoup se gaussent du lancement par le Président de la République et le gouvernement d’un « Grand débat national » destiné à recueillir les doléances des Français et - qui sait - peut être mettre un terme, temporaire ou définitif, à la crise provoquée par le mouvement dit des « gilets jaunes ».

 

Notre propos ne sera pas politique.

 

Le sujet interpelle néanmoins. La notion de débat renvoie à la discussion, au dialogue, mais aussi, par extension, à la contestation, à l’altercation et, étymologiquement à la lutte.

 

33 millions de Français utilisent Facebook.

 

10,3 millions d’entre eux utilisent Twitter et, jamais, le dialogue n’a autant paru confus, désordonné et pour tout dire, impossible.

 

Les réseaux sociaux constituent, certes, un support de l’expression.

 

Or, cette expression prend bien souvent la forme du monologue. Pourtant, le monologue devrait être réservé aux situations où il n’est supposé aucun interlocuteur ce qui n’est pas nécessairement le cas sur les réseaux sociaux où les profils sont publics et où l’interaction est la règle.

 

Les réseaux sociaux ne constituent donc pas nécessairement le lieu du dialogue, pré-supposant d’écouter l’autre, d’accueillir sa parole.

 

Le débat n’est donc viable et pertinent que si la rencontre se créé.

 

Les forums de la Rome Antique connaissaient une vive affluence. On venait y célébrer des cérémonies, y assister aux sacrifices mais aussi et surtout discuter, échanger sur la place publique.

 

A l’évidence, le forum reste à réinventer.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

PLUS FORTS QUE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ?

January 9, 2018

1/1
Please reload

Posts Récents

September 3, 2019

March 21, 2019

February 11, 2019

January 25, 2019

Please reload

Archives