Vie personnelle / Vie professionnelle

March 5, 2018

 

 

George, Bogdan, Eric et les autres

 

Depuis que le hall de son immeuble a été tagué d'un « Big Brother vous regarde », George ne cesse de réclamer, à chaque assemblée générale de copropriété : badgeage pour l'entrée dans le hall, vidéosurveillance de chaque pallier, accès biométrique à l’ascenseur.

 

Il n'aura pas besoin de la justice pour arriver à ses fins : le sentiment d'insécurité des copropriétaires et son entregent ont fait le reste.

 

Bogdan, ingénieur roumain, a été licencié pour avoir fait usage, à des fins personnelles, de sa messagerie instantanée professionnelle. Il n'entend pas en rester là !

 

Au terme d'un débat judiciaire long et coûteux, la Cour européenne des Droits de l'Homme lui donne raison, le 5 septembre 2017. Elle rappelle que l'usage des outils numériques de l'entreprise à des fins personnelles ne pouvait lui être interdit fut-ce au moyen d'un règlement intérieur le proscrivant de façon absolue.

 

De fait, la surveillance des courriels privés de Bogdan par son employeur constituait une atteinte au droit au respect de sa vie privée garanti par l'article 8 de la convention européenne des Droits de l'Homme.

 

Eric, agent français à la SNCF, s'adonnait au temps et au lieu du travail, à une passion toute personnelle.

 

Il avait stocké, en 4 ans, 1562 images et vidéos à caractère pornographique dans un fichier intitulé « Rires », lui-même contenu dans un disque dur destiné traditionnellement au stockage de documents professionnels.

 

Il croyait s'être montré plus délicat et avisé en qualifiant le disque dur « D:/données personnelles ».

 

Licencié et scandalisé, il entame même démarche que Bogdan. Avec moins de fortune : la Cour européenne rejette toute atteinte au droit au respect à sa vie privée.

 

L'ingérence de la SNCF était ici encadrée par des garanties apportées à Eric et ses collègues relativement à l'utilisation à des fins privées des équipements informatiques mis à leur disposition.

 

Les dispositifs de surveillance et de contrôle constituent notre quotidien. Dans notre vie personnelle, nous les acceptons, voire les réclamons. Dans notre vie professionnelle, nous les exécrons.

 

L'équilibre vie privée/vie professionnelle est subtil. Bogdan en est devenu un promoteur. Eric l'a appris à ses dépens. George n'en a cure : il a quitté la vie professionnelle depuis la publication d'un livre à succès.

 

PlatefoRHm est le partenaire incontournable pour vous aider à vous doter d'outils

performants de régulation de l'usage d'outils numériques dans votre entreprise.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

PLUS FORTS QUE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ?

January 9, 2018

1/1
Please reload

Posts Récents

September 3, 2019

March 21, 2019

February 11, 2019